PHENOMENOLOGIE ET HERMENEUTIQUE I

PRESUPPOSITION,CIRCULARITE ET THEORIE - CRITIQUE DU NEO-KANTISME.

"Demande-toi,Critias,si tu conçois l'existence d'une certaine vision qui,les objets des autres visions étant donnés,n'est pas la vision de ces objets mais vision d'elle-même et des autres visions,et semblablement de la non-vision ;qui,étant une vision,ne voit aucune couleur,mais se voit-elle-même et les autres visions;conçois-tu qu'il y ait une vision de cette sorte ?" Platon,Charmide,167 c-d (Gallimard,Bibliothèque de la Pléiade,1950,T.I,p.273)

"248.Il n'y a certes pas de phénoménologie,mais il y a bel et bien des problèmes phénoménologiques."Ludwig Wittgenstein,Remarques sur les couleurs (éd.bilingue TER 1983,traduit par Gérard Granel,p.5).

                                                                           _______________    

Avec le premier texte connu du docent  Martin Heidegger ( Fribourg -en-Brisgau,semestre de guerre 1919) et publié récemment en langue française,nous disposons désormais d'une meilleure compréhension de l'orientation que va prendre celui qui n'est pas seulement le disciple de Husserl,mais aussi un

lecteur attentif et critique des nombreux prédécesseurs et contemporains qui ont nom Windelband,Rickert,Lask,Natorp ou Cohen,qu'ils appartiennent ou non à l'Ecole de Marbourg.C'est par conséquent d'une double influence qu'il aura à se libérer pour affirmer sa propre personnalité philosophique,d'une

part celle du néo-kantisme et,de l'autre celle de Brentano et de la phénoménologie husserlienne.Les premiers pas de cette mise à distance sont consignés dans l'ouvrage intitulé Zur Bestimmung der Philosophie ,Klostermann (1987,Frakfurt-am Main) , traduit sous le titre Vers une définition de la

philosophie,Editions du Seuil,2017).Pour notre part,nous limiterons notre examen de cette étude à la discussion du problème abordé en détail dans Phénoménologie et  Herméneutique II, celui de la circularité  ainsi défini : "La circularité est une difficulté théorique produite théoriquement" ,

principalement traîté par Heigegger dans la deuxième partie du cours de 1919,"La phénoménologie comme science préthéorique originaire";chapitre 3,"La science originaire comme science préthéorique"( pp.127-152).

  Si,avec Phénoménologie et Herméneutique II , nous nous attacherons à un double objectif ,d'une part, montrer le rôle préparatoire joué dans la formation de Heidegger par l'intérêt porté à l'herméneutique schleiermacherienne ,et ,d'autre part, suivre l'abandon progressif du thème de la

description au profit de celui de l'interprétation ,la présente étude nous rapproche davantage de la source même de la démarche philosophique  à mesure que celle-ci renonce à l'illusion théoriciste qui persistait à animer la phénoménologie husserlienne.

 

1-"Si la science originaire théorique existe ,alors le cercle est insurmontable."  (L'idée de la philosophie comme science originaire,§ 18,p.129).

Dix ans après la rupture du docent Heidegger avec l'illusion husserlienne de la philosophie comme "science rigoureuse",c'est-à-dire en 1929,Ludwig Wittgenstein ,admis à Cambridge à titre de maître de conférence,accomplira vis-à-vis de la phénoménologie une démarche analogue.Il déclare en effet :

"Le langage phénoménologique ,ou 'langage primaire' comme je l'ai appelé,n'est pas maintenant le but que je poursuis,je ne le tiens plus maintenant pour indispensable."(Remarques philosophiques,I,1,Gallimard,TEL,1975,p.51).   De quoi s'agit-il ? Entre le compte-rendu expérimental scientifique se 

référant à des objets inaccessibles à la sensibilité mais recourant le plus souvent à une modélisation de type mathématique  et les choses présentes dans l'expérience pratique quotidienne,il serait vain que le philosophe fasse appel à un troisième monde (Frege,Popper) dont l'immédiateté garantisse

l'absoluité,que celle--ci soit de nature conceptuelle ou intuitive.Heidegger,empruntant le caractère de circularité à l'herméneutique de Schleiermacher, en rattache l'apparition au strict contexte de la théorie attribué à la philosophie, car il ne peut résulter que d'une 'présupposition'. "Nous avons même désigné

comme une caractéristique essentielle de la philosophie le se-présupposer-soi-même de la science originaire,c'est-à-dire la circularité impliquée par son idée."(L'idée de la philosophie,§ 18,p.127). Toutefois,c'est moins de la démarche philosophique comme telle que découle la circularité que de la méthode

théorique qu'elle adopte.La citation du Charmide mise en exergue montre que Platon n'ignorait pas cette redoutable difficulté.Heidegger la formule clairement :"La réponse est suspendue à la question de savoir s'il existe ou non,de façon générale,quelque chose comme une théorie de la

connaissance,une théorie du théorique,une théorie de la théorie.Comment clarifier tout cela ?"(o.c.,p.130).Or le caractère fondateur de la philosophie comme phénoménologie procède d'une autre source.

 

2-"Comment une science des vécus comme tels est-elle possible ?"

Or dans la mesure où la démarche philosophique en question est celle de la phénoménologie suffit-il d'appliquer la mise hors-circuit  préconisée par Husserl ? Celle-ci ne peut écarter que le monde des objets;or "la méthode suggérée par Socrate,se meut parmi les actes de réflexion (...)qui

est une caractéristique fondamentale du vécu."(idem,132).Heidegger s'applique alors à justifier la démarche de son maître en montrant que la réflexion  qui décrit le vécu se distingue fondamentalement de la science qui les explique psychologiquement ou physiologiquement."Cela suffit-il pour éviter la

circularité théorique ? La réponse est sans équivoque :"La prétention de la phénoménologie à n'être qu'une pure description ne change rien à son caractère théorique.(...)La description est impensable sans une explication qui la fonde.(...)Ce qui revient à dire qu'il n'y a pas de saisie immédiate des vécus."(ibidem,pp.134-135).

En fait,Heidegger reprend là une critique adressée à Husserl par le néo-kantien Natorp,celui-là même auquel Heidegger adressera bientôt la lecture d'Aristote qui lui permettra de quitter un temps Fribourg pour Marbourg.

 

3-"La critique de la méthode de Natorp"

La difficulté réside dans le passage obligé par l'objectivation du vécu c'est-à dire,pour parler comme Natorp,par une "fondation logique du psychique",que Heidegger qualifiera d' "absolutisation du théorique et du logique la plus radicale jamais proclamée depuis Hegel." Citons à l'appui de cette critique le

résumé qui la conclut: "La confrontation (de Natorp) avec la phénoménologie ne dégage absolument pas d'accès à la sphère authentique du problème.Cela vaut de façon très générale pour les critiques actuelles de la phénoménologie.(...)Partout l'exigence fondamentale de la phénoménologie qui est de renoncer à tout ce qui relève d'un point de vue est ignoré."(ibid.142)

 

4-Reformulation de la difficulté  :comment rendre scientifiquement accessible la sphère du vécu. ?L"intuition herméneutique".

Nous ,qui connaissons la suite de l'histoire,savons ,ce qui sera aussi le cas pour Wittgenstein,que la philosophie doit renoncer à adopter la méthode scientifique.Ce n'est pas encore la résolution adoptée par Heidegger.Celui-ci va préconiser  l'adoption d'un principe (bien que "Husserl ne se prononce

pas explicitement sur ce point" )"qui est l'intention originaire de la vraie vie en général,la posture originaire (Urhaltung)  de l'expérience vécue et de la vie comme telles,la sympathie absolue a l'égard de la vie  qui est identique à l'expérience vécue elle-même."(§ 20,p.143).

Est-il donc possible de décrire des vécus sans avoir à les expliquer ? Heidegger conteste en effet l'exclusivité de fonction du langage comme donateur d'objet.(Vergegeständlichung ),car cette seule ' dévitalisation du vécu' ne répond pas au "se-rapporter authentique propre au phénomène."Il y aurait

aussi une théorisation non attachée à l'objet qu'il nomme donatrice libre :"l'indifférence propre au quelque chose en général à l'égard de tout ce qui revêt le caractère déterminé de de l'objectité n'est en aucun cas identique au vécu dévitalisé;(...)Il ne s'agit pas d'une interruption absolue du rapport à la

vie.(...)Il s'agit bien plutôt de l'indice de la potentialité la plus haute de la vie."(o.c.,p.149).Que faut-il entendre par là,sinon l'intentionalité constitutive du vivant,puisque Heidegger précise: "c'est là que réside dans le sens du quelque chose (en tant que ce qui peut être vécu) le moment du 'vers',de la

'direction vers'du 'jusque dans un monde(déterminé)" et ce dans son 'élan vital' non affaibli."A parti de cet élan  pourra donc s'élaborer une saisie conceptuelle (Be-griff),une re-saisie (Rück-griff),une pré-saisie (Vorgriff) constituant ce que Heidegger nomme le le pré-mondain ,"qui est la vie en-soi" ou

comme absolue."Cette vie en soi et pour soi et qui relève de la signification ,à savoir l'expression langagière,n'implique pas nécessairement une visée théorique ou objective,mais bien plutôt,elle est originairement vivante ,prémondaine ou mondaine."(idem,p.151).

Résumons-nous :la description des phénomènes -mondaine- ,présuppose l'intentionalité de la vie elle-même (pré-mondaine)  qui échappe à toute théorisation, à tout connaître :elle "relève de la signification"et Heidegger la nomme comme suit :"Cette saisie de l'expérience vécue,qui s'emporte elle-même dans l'expérience vécue est l'intuition compréhensive ou intuition herméneutique.

C'est ainsi que la philosophie peut tout à la fois échapper à la représentation de l'objet et en rendre la visée possible.Il n'y a donc pas stricte circularité comme simple répétition, mais remplissement et enrichissement d'une visée d'abord formelle.Bref la phénoménologie est par elle-même herméneutique.

Un pas restera pourtant à accomplir.Il consistera pour Heidegger,comme cela sera aussi le cas, dix ans plus tard, pour Wittgenstein,non seulement à rompre de manière décisive avec la prétention platonicienne faisant de la philosophie la clé de voûte du système des savoirs, mais encore à reconnaître qu'en dépit de sa nature discursive et conceptuelle elle n'appartient pas au domaine des sciences.

 

                                                                 __________________________

 

 

                                        

 

 

 

 

 

 

                                                                        

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site