Ludwig WITTGENSTEIN - SCIENCES ET PHILOSOPHIE

WITTGENSTEIN - SCIENCES ET PHILOSOPHIE

_____________________________________

"Si la philosophie est une tentative pour proposer une organisation d'ensemble du vécu qui donne signification aux expériences individuées et finies,

elle ne peut être confondue avec les entreprises de la science qui édifie des systèmes symboliques plus ou moins abstraits permettant de décrire et

de manipuler par fragments ce vécu en en dessinant des modèles avec une efficacité prodigieuse mais au prix d'une objectivation et d'une localisation

 réductrices.

Les concepts et les arguments proprement philosophiques qui concourent de façon essentielle à l'organisation signifiante de l'expérience produisent (...)une

connaissance,quoique sans objet,qui s'exprime dans un métalangage,relativement aux langages de premier ordre que sont les symbolismes de la science ou ceux

dont on use dans la pratique de la vie."

 

                                                                            GILLES GASTON GRANGER,    POUR LA CONNAISSANCE PHILOSOPHIQUE .

                                                                                             ________________________________    

 

"Les réponses que la philosophie donne à nos questions doivent être fondamentales pour la vie de tous les jours et pour la science.Elles doivent être

 indépendantes des découvertes expérimentales de la science."

                                                                           LUDWIG WITTGENSTEIN,    COURS DE CAMBRIDGE   (1930-1932)                                                  

                                                                                            _________________________________

I- LES PROBLEMES PHILOSOPHIQUES ET "NOS PROBLEMES"

Bertrand RUSSELL a intitulé un des ses ouvrages "Les problèmes de la philosophie".Il est intéressant de savoir ce qu'un philosophe entend par" les problèmes" de

sa discipline.De manière générale,on entend par "problèmes",soit les objets privilégiés ,soit les difficultés d'une entreprise,quelle qu'elle soit.Un objet peut être

privilégié soit en raison de son intérêt (subjectif),soit en raison de son importance (objective).De la même façon,une difficulté peut se rencontrer soit en raison

d'un parcours personnel ,et sera en ce cas dépendante d'une problématique,soit par manque d'outil adéquat,et cela concernera tous les chercheurs d'une époque

donnée confrontés à la même difficulté.Mais cette distinction est artificielle,car ,pour un chercheur, l'intérêt est toujours lié à la difficulté.

Revenons à l'exemple de B.Russell.L'examen de la table de son livre donne une indication suffisante de ce qu'il entend par "les problèmes de la philosophie".

Qu'il s'agisse d'"apparence et réalité",d'"idéalisme",d'"induction",d'"universaux",ou de "connaissance intuitive",il est clair qu'il est question de problèmes

techniquement philosophiques,problèmes réservés à des spécialistes disposant d'"outils" adéquats,et peut-être même suscités par le maniement de ces outils.

  Or ,dans sa "Remarque", Wittgenstein distingue "nos problèmes" de "la philosophie".Il est donc certain que :1°nos problèmes ne sont pas "les problèmes de

la philosophie",c'est-à-dire ne sont pas des problèmes "techniques",des problèmes de spécialistes,mais bien des problèmes que nous affrontons dans notre

vie.2°En conséquence,et à supposer qu'il y ait néanmoins,pour les philosophes,des problèmes "philosophiques,Wittgenstein prend bien soin de les distinguer

nos problèmes.Peut-être même la clarification de nos problèmes ,pourrait-elle résulter de la dissolution des (faux ?) problèmes philosophiques ?

  Cela n'est qu'une question,la question de savoir la nature et la méthode des réponses que la philosophie serait susceptible d'apporter à nos problèmes.  

 2-WITTGENSTEIN SELON KARL POPPER ( CONJECTURES ET REFUTATIONS,1952)

 "La position actuelle de la philosophie anglo-saxonne a selon moi sa source dans la doctrine de Ludwig Wittgenstein affirmant que <les problèmes

philosophiques>n'existent pas,que tous les véritables problèmes sont des problèmes scientifiques,que les prétendus problèmes  de la philosophie sont

des pseudo-problèmes,que les prétendues propositions ou théories qu'elle énonce sont des pseudo-propositions ou des pseudo-théories,que celles-ci ne sont pas

fausses (si elles l'étaient leur négation donnerait des propositions ou des théories vraies ),mais des combinaisons de termes rigoureusement dépourvues de

sens. (...)

Il en résulte que la philosophie ne peut comporter de théories.Sa véritable nature,selon Wittgenstein,n'est pas d'être une théorie mais une activité.Toute

philosophie authentique a pour tâche de démasquer les non-sens de la philosophie et d'enseigner à produire des énoncés qui aient un sens."

  Si l'on rapproche le résumé donné par sir K.Popper de la citation de Wittgenstein mise en épigraphe,on ne trouve pas de contradiction criante,mais

quelques "blancs". En effet,notre auteur cite bien les questions scientifiques mais aussi celles "de la vie quotidienne".Il ne dit pas qu'il n'y a pas de problèmes

philosophiques,mais il affirme que la philosophie donne à  nos questions des solutions " qui doivent être fondamentales".

Par conséquent,le rôle effectif de la philosophie est de résoudre des questions qu'elle ne pose pas,et cela en leur apportant non pas des réponses occasionnelles

mais des réponses nécessairement fondamentales, à la différence des réponses empiriques attendues de la science.Voilà ce sur quoi nous devons réfléchir . 

Résumons la position de Wittgenstein.1°Conformément à l'interprétation de Popper ,et contrairement à l'assertion russellienne,il n'y a pas de "problèmes

philosophiques".Les véritables questions sont suscitées par la science ou par la vie.2°Mais ce que n'a pas vu Popper,c'est que les réponses à de telles questions

ne sont pas toujours simples et que,dans ce cas,le recours à l'expérience ne suffit pas.En effet,le rapport au réel est médiatisé par le langage,et c'est à ce

niveau fondamental que l'activité philosophique intervient  nécessairement.

3-"LA LOGIQUE EST TRANSCENDANTALE"

Cette intervention consiste dans ce que Kant nomme l'a priori sans l'intervention duquel le réel serait non seulement inconnaissable mais strictement

impensable.Tel est,pour Wittgenstein,le rôle de la LOGIQUE."La logique est transcendantale"( Tractatus, 6.13) . Mais,à la différence de Kant qui distingue

logique formelle et logique transcendantale ou de Russell ,qui y voit une théorie axiomatique,pour Wittgenstein,c'est la logique formelle qui est

transcendantale."La logique n'est pas une théorie mais un reflet du monde"( Die Logik ist keine Lehre,sondern eine Spiegelbild der Welt ).Cette structure a priori

du monde se montre dans les tautologies de la logique,mais aucun système de propositions ne saurait l'exprimer,car il n'y a pas de proposition a

priori.

En effet,une proposition doit pouvoir être fausse."Le critère spécifique des expressions logiques (der logischen Sätze) <Granger rend "Sätze"

par :propositions,ce qui,en l'occurence, est absurde> est qu'on peut reconnaître au seul symbole qu'elles sont vraies et que là se trouve toute la philosophie de la

logique.Et aussi l'un des plus importants enseignements de cette philosophie est que la vérité ou la fausseté des expressions non-logiques ne peut pas se

reconnaître à leur seul examen."(6.113)

La logique est donc tout à la fois  a priori ("la logique précède toute expérience -que quelque chose est telle.Elle précède le comment,mais non le que."(5.552)et

transcendantale.D'où la formule bien connue,mais énigmatique :"Les limites de ma langue signifient les limites de mon monde."(5.6) A savoir que :"La logique

remplit le monde;les limites du monde sont aussi ses limites."(5.61)Que signifie cette formule d'apparence énigmatique ?Qu'une proposition a une structure

logique qui s'impose à toute description des faits.Les "objets"constituant les éléments de cette structure sont donc les conditions de descriptibilité du réel

empirique."La réalité empirique est limitée par la totalité des objets.La limite se montre de nouveau dans la totalité des propositions élémentaires."-(5.5561) 

4-LOGIQUE ET PHILOSOPHIE

Kant indiquait qu'il "ne faut pas nommer transcendantale toute connaissance a priori ,mais celle seulement par laquelle nous connaissons que et comment

certaines représentations sont appliquées ou possibles simplement a priori.(Transcendantal veut dire possibilité ou usage a priori de la connaissance)."

(Critique de la raison pure,De la logique transcendantale).Et il précisait que "la distinction du transcendantal et de l'empirique n'appartient qu'à la critique des 

connaissances et ne concerne pas le rapport de ces connaissances à leur objet."

Conformément à la distinction que Wittgenstein a pu trouver chez Kant ( "que" et "comment")la science s'occupe du comment,c'est-à-dire du rapport de vérité

ou de fausseté entre la connaissance et son objet,tandis que la critique traite de la possibilité  simplement a priori de cette connaissance.

En d'autres termes,il revient à la critique -c'est-à-dire à la philosophie-  de reconnaître le caractère transcendantal de la logique.

Cela signifie que si les propositions de la science (sur lesquelles nous reviendrons bientôt) sont vraies ou fausses et si les structures internes aux expressions

tautologiques de la logique sont nécessairement vraies -ce qui exclut le rapport au "comment ?"-,qu'en est-il des expressions proprement "philosophiques",

c'est-à-dire,par exemple,des expressions dont la Critique  et le Tractatus sont tissés ? 

Que la philosophie doive avoir recours à la logique,cela a été reconnu par Aristote et par les stoïciens.La logique joue vis-à-vis de la connaissance le double

rôle de Canon et d'Organon.Mais comment interpréter l'usage qu'en fait ou que prétend en faire la philosophie pour résoudre des problèmes qui ne sont pas

les siens ?En particulier quand il s'agit de s'interroger sur la structure du langage scientifique ou sur celle de la langue ordinaire (Umgangssprache) ?

 

 

 

 

                                                                                 

 

 

  

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×